Harry Potter et l'enfant maudit de Jack Thorne

Edition : Gallimard Jeunesse

341 pages 

4ème de couverture : 

Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.


Mon ressenti : 
La première chose qu'il faut prendre en compte, c'est que ce n'est pas du J.K. Rowling. Si vous n'avez pas ça à l'esprit en ouvrant ce livre, vous risquez de vous prendre une sacré claque. Car, même en l'ayant bien à l'esprit, on ne peut pas passer à côté de certains défauts.

Vous l'aurez compris, mon avis est mitigé sur cette lecture.
Commençons donc par les choses qui fâchent : 
Les incohérences ! Et elles sont nombreuses ! Harry Potter est pour moi synonyme d'un univers totalement maîtrisé de A à Z où chaque pot de fleur est placé à un endroit précis et pour une bonne raison (j'exagère à peine)
J'ai bien conscience qu'il s'agit d'une pièce de théâtre, et qu'il faut faire l'impasse sur certaines explications, mais tout de même. Quand les héros prennent du Polynectar, potions aux ingrédients difficile à trouver, à la réalisation nécessitant plusieurs semaines et surtout un morceau de la personne que vous voulez incarner (cheveux, ongles etc...), à aucun moment on nous explique comment ils ont pu s'en procurer. Ils ont besoin de Polynectar, pouf, ils en ont. 
J'ai bien d'autres incohérences qui m'ont fait lever les yeux au ciel mais je vous spoilerai donc je ne vais pas vous les donner. 
Ce sont donc les nombreuses incohérences qui m'ont le plus déplu.
J'ajouterai que j'ai eu l'impression d'avoir un mélange de tout ce qui a fait le succès de la saga, mis bout à bout. Ça enlève un peu de crédibilité à l'histoire. Dommage...

A côté de ça, évidemment, on retrouve l'intégralité de l'univers, des personnages, des décors et ça, c'est le pied total !
Je n'avais volontairement pas lu de chroniques pour ne pas me spoiler et le début à été pour moi absolument génial. J'étais vraiment emballée par les choix de l'auteur.
Même si j'ai vite déchanté, retrouver Poudlard, ses maisons, ses professeurs, sa Forêt, revivre des aventures avec ces héros que j'aime tant a été incroyable.
Quant au format pièce de théâtre, c'est très fluide et on oublie assez vite que c'en est une. Evidemment, les émotions sont moins présentes, mais cela reste très visuel et très plaisant à lire.

Au final, malgré beaucoup de défauts, j'ai passé un très bon moment de lecture. 


En bref :
Si vous aimez Harry, vous aimerez ce roman bonus à la saga !


Challenge Lecture de l'Imaginaire : 26 / 36







Articles les plus consultés