Jeu de Patience de Jennifer L. Armentrout

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Edition : J'ai Lu


4ème de couverture : 
Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...
Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là , a tout changé ?



Mon ressenti : 
Après mon coup de coeur pour la saga Lux, je voulais lire d'autres romans de l'auteure. 

Dans Jeu de Patience, nous suivons l'histoire d'Avery et de Cameron. Ils sont étudiants, voisins de palier, et très attirés l'un par l'autre dès le départ.
Avery décide de lutter contre cette attirance pour des raisons que nous découvrons au fur et à mesure (mais sans grand suspense, on comprend très vite) mais Cameron est bien décidé à la faire craquer.

Autant vous dire que Cameron a une patience d'ange car Avery est têtue, très têtue (trop ?). Bref, l'amitié prend le dessus dans un premier temps jusqu'au jour où... Mais rien n'est simple et le passé d'Avery ressurgit.

Encore une fois, la plume de l'auteure est fluide, on tourne les pages sans s'en rendre compte. Et même si on a une petite idée de la fin, on se demande quand même comment tout cela va se terminer. Car l'histoire d'Avery est un peu complexe et j'avoue avoir été surprise une fois ou deux.

Jennifer L. Armentrout signe encore une fois un très bon roman avec un personnage masculin très différent de ce que j'ai pu lire jusqu'ici et que j'ai beaucoup aimé.


Les personnages : 
Avery est enfin entré à l'université. Cela sonne comme une délivrance pour elle. Et elle a choisie celle la plus éloignée possible de sa ville natale, de ses parents, de son lycée, bref de sa vie passée.
Elle est bien décidée à reprendre sa vie en main. Pour cela, elle est dotée d'un caractère bien trempé, d'une volonté et d'une obstination sans limites. C'est sans compter sur Cameron.
Avery m'a parfois énervée dans les décisions qu'elle prend mais elle reste fidèle à elle-même du début à la fin du roman.

Cameron est le stéréotype de l'homme parfait. Mais dans le bon sens du terme. Il est beau gosse, il sait cuisiner, il est patient, il est serviable et gentil. Il a vraiment tout pour lui. Et il décide de séduire Avery, non pas pour l'ajouter à sa liste de conquêtes, mais pour une relation suivie (oui parce qu'en plus de toutes les qualités citées plus haut, il veut s'engager en plus !).
C'est un personnage très attachant avec, lui aussi, un passé un peu sombre. Cela change des personnages masculins de ce type de roman et c'est plaisant.


En bref :
Une très belle romance, un nouveau "fictionnal boyfriend" pour moi, une suite déjà arrivée dans ma Pile à Lire (Jeu d'Innocence). 
Une lecture que je vous recommande bien évidemment.

Articles les plus consultés