Point Lectures #8 : Chick-Lit

Bonjour à tous,

Un point lecture consacrée à mes dernières lectures "chick-lit" : 

Happy Ending de Victoria Van Teim
Editions Harlequin, collection &H, 372 pages

Shane Bennett, c'est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel, le Richard Gere de mon Pretty Woman, le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing. Bref, le garçon qui m'a brisé le coeur.
Et qui choisit le jour où j'annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L'ignorer. Sauf qu'il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu'à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l'époque où je croyais encore à notre happy ending...


Avis à toutes les fans (enfin à tous les fans aussi hein, pas de sexisme ici :p) de comédies romantiques ! 
Vous rêvez de vous envoler dans les bras de Patrick Swayze ? De voir débouler Hugh Grant chez vous un soir de réveillon ? Ou de retrouver Tom Hanks au sommet de l'Empire State Building ?
Alors ce roman est fait pour vous ! Toutefois n'en attendez pas grand chose de plus. Si le fait de retrouver certaines scènes de films fait sourire, cela manque parfois de "naturel". 
Malgré tout, on s'attache à l'héroïne, à son petit côté Bridget Jones et on tourne les pages s'en sans rendre compte.
Une lecture sympa, de détente et qui donne envie de farfouiller ses DVD à la recherche d'une ou deux comédies romantiques :)

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille
Editions Charleston poche, 340 pages


Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entrainera les deux amies bien plus loin que prévu...
Réussiront-elles à tenir leur engagement ?



Ce roman, je n'en ai entendu que du bien, que ce soit par les copinautes, les avis sur les blogs ou encore si je me fie à sa note sur Livraddict.
Alors c'est totalement sereine que je me suis plongée dedans. Et je suis passée totalement à côté... 
Je n'ai pas accroché aux personnages, j'ai trouvé ça prévisible, et surtout l'histoire ne commence vraiment qu'à 100 pages de la fin. 
Malgré tout, je n'ai pas détesté loin de là. Même si je ne me suis pas attachée à Chloé et Constance, leur duo fonctionne bien, malgré leurs différences.
L'histoire n'avance pas vite, il faut bien le reconnaître mais on ne s'ennuie pas pour autant et on tourne les pages avec plaisir. C'est en grande partie grâce à la plume de Marie Vareille, toute en douceur et en fluidité.
Donc si je n'ai pas pris autant de plaisir que j'attendais avec ce roman, il n'en reste pas moins que j'ai passé un bon moment.

Drôle de mariage de Madeleine Whickam (Sophie Kinsella)
France Loisirs, collection Piment, 385 pages (existe aussi chez Pocket)



A dix-huit ans, lors d'un été à Oxford, Milly se lie d'amitié avec Rupert et Allan, un couple gay. Quand Allan, l'Américain, lui demande de contracter un mariage blanc, afin de pouvoir rester en Angleterre, elle n'hésite pas une seconde. Dix ans plus tard, Milly est sur le point de se d'épouser un des plus beaux partis d'Angleterre. Tout à son amour pour son bien-aimé, elle a occulté son premier mariage. Or le photographe engagé pour l'occasion va prendre un malin plaisir à lui rappeler sa folle jeunesse...





J'avoue, ce roman, j'y suis allé à reculons. L'an dernier, j'ai lu Des vacances inoubliables, que j'ai aimé moyennement donc j'avais peur de retomber dans ce type de lecture.
Et pas du tout ! Ici, au-delà de l'histoire de Milly et Simon, on a aussi une "fresque familiale". Et si j'ai préféré les histoires secondaires à la principale, ce roman s'est révélé être plus profond que ce à quoi je m'attendais.
Milly est un personnage un peu écervelé, et elle m'a parfois agacée (mauvaises décisions, cette importance du "paraître" au détriment de qui elle est vraiment). Simon quant à lui, est dans l'excès dans sa relation avec son père.
Malgré tout, je trouve que les thèmes abordés sont intéressants et plus sérieux que cette histoire de mariage : l'homosexualité, l'infidélité, l'amour qui s’essouffle au fil des ans... 
Bref, un roman qui cache son jeu et que j'ai beaucoup aimé. A lire !



Articles les plus consultés